Modifier

Nous sommes une équipe d'universitaires rattachés majoritairement à l’Université de Grenoble-Alpes. De formation économique, mais aussi gestionnaire ou sociologique, notre approche est pluridisciplinaire. Ce « Projet Scop » est né de la curiosité pour ce type particulier d’entreprises qui, malgré l’attention qui lui est portée aujourd’hui, est encore mal connu. C’est donc pour mieux connaître les Scop que nous avons lancé au printemps 2012 un travail de terrain sur la région Rhône-Alpes. Il nous a amenés à enquêter auprès de plus de 50 d’entre elles, soit près d’une sur 7, rassemblant près de 1 000 salariés.

  • La première étude menée portait sur les « relations sociales » au sens large. Ce thème regroupe ce qui a trait au fonctionnement interne de l’entreprise, à savoir ; la politique de GRH (rémunération, recrutement, contrat, etc.), l’organisation du travail (modalités de spécialisation et de coordination, horaires de travail, etc.), la gouvernance (instances dirigeantes, dispositifs de participation des salariés, etc.) et les relations sociales au sens strict (représentants du personnel, conflictualité, rattachement à une convention collective, etc.). Notre étude a consisté en des entretiens d’une durée d’une à deux heures avec un membre de la direction des Scop, le/la gérant/e la plupart du temps ou le/la responsable des Ressources humaines parfois. Nous avons également recueilli des informations économiques et financières dans la presse ou sur les sites d’informations sur les entreprises. Enfin, dans le but de consolider nos observations, nous avons diffusé un questionnaire, en version internet ou papier, auprès des salariés des Scop enquêtées.

Nous en avons retiré un matériau riche de données quantitatives et surtout qualitatives qui nous a permis d’avancer un certain nombre de constats ; d’une part sur la « qualité » des relations sociales au sein des Scop, d’autre part sur la diversité des modèles de Scop selon leurs relations sociales. Deux journées d'études et des rapports diffusés à ces occasions en ont été tirés et sont disponibles sur ce blog. Cette étude est close aujourd'hui mais d'autres programmes de recherche sont en cours :

  • Transfo-Coop vise à rendre compte, à partir d'observations de terrain toujours, des processus de transformation des entreprises classiques en Scop
  • Dynacoop, financé par l'UGA dans le cadre des appels à projet AGIR, est centré sur le rôle des Scop et Scic dans le développement territorial.
  • COOP-in-AND-out est un programme de recherche sélectionné dans le cadre des appels à projet de l'ANR (Agence Nationale de la Recherche). Voir la présentation.

Ces travaux sont réalisés en partenariat avec l’URScop Rhône-Alpes.

Pour en savoir plus sur ce qui nous anime, cliquer ici.